4 – A chacun son bec

4 – A chacun son bec 2017-09-12T17:23:12+00:00

Pour se nourrir chaque oiseau est muni d’un bec en fonction de l’alimentation convoitée. Au-delà de leur caractère physiologique nous pouvons aussi les reconnaître à leurs chants.

Buse variable

Ecouter le chant :


Canard colvert

Ecouter le chant :


Corneille noire

Ecouter le chant :


Héron cendré

Ecouter le chant :


Sittelle torchepot

Ecouter le chant :


Verdier

Ecouter le chant :


A chacun ses pattes aussi…

Que ce soit pour marcher la tête en bas le long des troncs, pour se déplacer dans le milieu aquatique ou pour capturer et tuer des proies, il vaut mieux être équipé. En observant les pattes des oiseaux nous pouvons en apprendre davantage sur eux.

Grâce à ses longues griffes noires et puissantes, la Sittelle torchepot est équipée pour marcher sur les troncs la tête en bas, ce qui lui est très utile pour se nourrir.


Equipé pour le milieu aquatique, le canard colvert a des pattes palmées qui lui permettent de mieux se déplacer dans l’eau.


Les pattes peuvent également servir à l’alimentation comme ici avec la buse variable. Munie de serres, ce rapace va pouvoir capturer et tuer des proies à l’aide de ses pattes.


Voici un échassier. Les longues pattes du héron lui permettent de se poser dans l’eau afin de chasser à l’affût.